Blog R2 zalp'

Articles avec le tag ‘Paragliding World Cup’

 

2eme et dernière manche à Poços de Caldas

Samedi 10 avril 2010 - Publié dans Coupe du monde, PWC Brésil 2010

Salut à tous,

Deuxième journée de soleil et donc deuxième manche de 57kms cette fois ci.

Un triangle dans la plaine devant le déco avec un petit aller retour devant le déco entre deux balises.

Le vent d’est est présent mais ne nous a pas trop gêné. Les conditions étaient pas fumantes non plus, on a frôlé la correctionnelle plusieurs fois à se retrouver très bas avant de prendre un un thermique salvateur.

Beaucoup de pilotes parviennent à boucler la manche, je finis 11eme 10eme de la manche. Dommage que la compét’ ne dure pas plus longtemps et qu’elle se valide avec cette première manche qui n’est pas très très sportive.

Ça fait du bien de finir sur une manche positive.

Ce soir remise des prix et demain comme il fait beau je reste pour voler.

Je prends la route lundi matin pour Sao Paulo et prend l’avion lundi soir pour retrouver la neige de nos montagnes.

A plus tout le monde, merci pour vos messages.

Jean Ba.

1ere manche à Poços de Caldas, Brésil, et sous le soleil!!!

Samedi 10 avril 2010 - Publié dans Coupe du monde, PWC Brésil 2010

Salut tout le monde,

On a enfin fait une manche, calmez vous ce n’est pas non plus une manche d’anthologie mais on a retrouvé le petit picotement au ventre avant le départ, l’excitation en thermique et la réflexion des transitions.

Le soleil a fait son apparition ce matin malgré un vent soutenu d’Est. Le déco étant nord ou sud pas facile. Un peu désabusé complet on a patienté quelques heures avant que l’organisation nous fasse monter au déco. Le vent avait vraiment faibli et les cycles thermiques ramenaient une légère brise face au décollage entre deux passages vent de cul soutenu.

Tout le long de la montée je sens une bonne excitation m’envahir, aujourd’hui ça va faire!!!

Après avoir préparé ma voile de suite, je rentre la manche sur les GPS, le briefing se fait et la fenêtre ouvre de suite. Que c’est bon !!! On est déjà à la bourre pour les meilleurs cycles, on décolle au compte goute, un premier groupe d’une dizaine de pilotes part en premier, le seul qui prendra le start correctement. Derrière on attend au déco par tranche de quarts d’heure, c’est super long. J’arrive à prendre le départ du second groupe, prend le start super à la bourre mais suis pas trop mal.

50kms à faire dans une plaine verte fluo et avec un ciel qui se voile progressivement. On passe de 3 huitiemes de cumulus à 4 puis 5. La stabilité s’installe et il nous est impossible avec mon groupe de repasser et de rester dans le tiers du haut, en dessus de 2000m d’altitude. La règle des trois tiers en plaine est importante, le tiers du bas nous met en mode recherche de thermique et prise d’altitude, le tiers du milieu nous met en mode de surveillance, de flottement et de prise de gros thermiques uniquement, le tiers du haut en mode course, avec le meilleur flottement, cheminement et choix dans les prises de décisions.

Du coup on a dû surveiller tout le temps le moindre indice de thermique potentiellement efficace pour repasser dans le tiers du haut afin de jouer la course et rattrape le groupe de tête.

La couverture nuageuse nous pose avant la première, mais aussi unique balise du parcours. Le meilleur pilote pose après la balise, personne ne boucle (pour le moment, pas tous les pilotes sont rentrés).

En fait même si je vais me retrouver dans les 50 du classement, je suis assez content. D’abord voler, c’est bon ! Et puis prendre en main cette nouvelle Boom7 , la meilleure j’en suis sûr (salut Max) qui va vraiment bien m’a enjoué.

Ça y est je suis d’attaque. Demain on recommence mais en mieux je serais autant motivé et certainement mieux préparé.

A demain.

Jean ba.

Neige au Brésil ???

Mercredi 7 avril 2010 - Publié dans Coupe du monde, PWC Brésil 2010

Salut à tous,

Comme vous avez pu le voir c’est le déluge.

Les événements se déchainent ici. Il y a eu 50 morts à rio suite à des glissements de terrains, les Cariocas (habitants de Rio) n’avaient pas le droit de sortir de chez eux.

Quand à nous toujours pareil il a plu une bonne partie de la journée avec des températures avoisinant les 14 degrés, on a pas assez de pulls et de pantalons…

Ce soir le ciel s’est dégagé, et devrait le rester pour un petit moment. Enfin quelques espoirs supplémentaires.

Les prévis’ nous laissent espérer une manche demain mais peu de chances réelles. On verra bien il faut rester motivé, concentré et présent, c’est ce qui est le plus dur dans ces compets qui commencent mal. Mais celui qui gagne c’est celui qui se démobilise le moins.

J’en ai vu qui partaient boire des Caïpi alors que je rentrais me coucher. C’est bon signe.

Plus de caïpi, pas de brésiliennes demain je vais tout poudrer. Faut dire que je crois réellement que nos nouvelles Boom sont redoutables certainement les plus rapides du circuit.

Je vous envoie des bonnes nouvelles demain, merci pour vos messages ça fait du bien d’être encouragés et soutenu surtout quand on sait qu’à Grenoble il faisait plus chaud qu’ici.

A demain,

Jean Ba.

Un peu d’espoir…

Mardi 6 avril 2010 - Publié dans Coupe du monde, PWC Brésil 2010

Salut tout le monde,

La deuxième manche a été annulée à 10h, la pluie omniprésente nous empêchant tout vol et toute manche.

L’histoire n’est vraiment pas drôle cette année, cette coupe du monde commence vraiment mal.

A 14h le ciel s’est ouvert tranquillement laissant apparaitre quelques orages localisés. On est quand même monté au déco histoire de prendre au moins un peu le soleil.

Le vent de sud asséchant la masse d’air nous a permis de faire un petit vol en fin de journée histoire de vérifier encore nos réglages avant la première manche.

Demain la météo semble beaucoup plus sèche, on va pouvoir au moins voir le soleil, par contre un risque de vent fort est à craindre et peu de chances de faire du coup une manche.

Ah la la que c’est dur la compét’ quand c’est comme ça. Il faut vraiment être patient et accroc pour tenir le coup.

J’espère vous transmettre des nouvelles plus optimistes demain. A plus.

Jean Ba.

Pluie tropicale ou Vosgienne à Poços de Caldas telle est la question?

Samedi 3 avril 2010 - Publié dans Coupe du monde, PWC Brésil 2010

Salut tout le monde,

Pour ne pas changer il pleut, mais que se passe-t-il sur cette planète ? Les brésiliens n’ont pas eu un hiver comme ça depuis très longtemps, ça fait trois mois qu’il pleut, les cyclones sont descendus sur leurs côtes alors que ça n’arrivait quasiment jamais, et là il fait 15 degrés et il tombe des trombes d’eau. Si ça continue ils vont me sortir une dameuse pour préparer le décollage.

C’est demain que la compétition commence, je n’ai donc pu faire qu’un petit vol avec ma nouvelle voile mais reste très confiant. Ce soir il y a la cérémonie d’ouverture dans l’hôtel voisin du notre, quelques bricoles à manger et surement un peu la fête derrière puisque la météo annonce mauvais demain.

Hier ça a volé, il y avait 30km/h de vent au décollage du coup on est pas monté de suite, et quand on est arrivé il n’y avait plus assez de vent pour tenir en soaring.  Heureusement on est pas monté pour rien, j’étais avec Nico Rieusset.

Une petite fête s’est improvisée sur le décollage avec la musique à fond, au lieu de redescendre à l’hôtel pour se mater un énième film sur l’ordi on a pris la décision de se faire une petite bière. Tip top, la musique à fond, les brochettes et plein de filles. Deux d’entre elles d’ailleurs nous ont accostées rapidement et proposées d’aller fumer un petit joint mais on est resté très sage, on a refusé, on est des bons jeunes. On a bu quelques bières, elles nous ont ramenées à l’hôtel où nous attendait Jean Mi qui ne comprenait pas qu’à la nuit noire personne n’était rentré.  

Après un petit repas « pao kilo » la nuit a commencée. Les filles du déco sont venues nous chercher pour aller faire la fête et on est rentrés sagement même pas bourrés à 2h du mat’.

Ce matin vu les conditions météo, aucune possibilités d’envisager une possible montée au déco. Didier l’entraîneur de l’équipe de France accompagné du docteur nous a convoqué dans une salle afin de préparer un peu cette compétition. Et nous avons eu la bonne surprise d’être convoqués à l’unanimité pour un contrôle anti-dopage avec recherche de drogues. Heureusement qu’elles ont pas fumées autour de nous, on aurait pu être positif au cannabis. Ça m’a rappelé l’histoire de Richard Gasquet le joueur de tennis qui a été reconnu positif à la cocaïne après avoir embrassé une fille dans un bar. Et puis d’ailleurs nous on ne les a mêmes pas embrassées. Je trouve assez rigolo de vous raconter cette anecdote, un contrôle anti-dopage inopiné au Brésil, on ne s’y attendait vraiment pas.

Demain on espère vraiment beaucoup que ça va voler et faire soleil, parce que là c’est la crise. Pour le moment il pleut toujours et ça me rappelle beaucoup trop les vosges. C’est vert fluo de partout, des immenses forêts non pas de sapins mais d’hibiscus (ça se fume ça d’ailleurs non ?),  de la pluie tous les jours et on fait que manger du coup. D’ailleurs j’ai trouvé une balance mais elle doit déconner…

A demain pour vous parler de la soirée de ce soir, non pardon de la première manche de la coupe du monde de parapente 2010.

Jean Ba.

Petit vol à Poços de Caldas

Vendredi 2 avril 2010 - Publié dans Coupe du monde, PWC Brésil 2010

Salut tout le monde,

Ça y est j’ai pu essayer ma Boom 7. Hier, le temps s’est dégagé, on est vite monté au déco en taxi. Le temps est resté couvert mais on a pu faire un petit vol en soaring.

J’ai retrouvé ce grand plaisir d’ouvrir un sac avec une voile toute neuve à l’intérieur.

Après une vérification du cône de suspentage,Cheap Jerseys from china le réglage de l’accélérateur, une petite inspection de cette nouvelle voile, je me suis mis en vol avec une certaine appréhension.

Et là, trop top, les sensations de vol, de vitesse, d’efficacité en virage sont revenues de suite. Je n’ai pas pu la tester sous toutes les coutures, dans tous les sens, puisque les conditions n’étaient pas adaptées.

En tout cas un bon petit vol avec cette Boom 7 qui risque fort d’être la plus performante du circuit. On en saura plus après la première manche.

A propos du site de vol, c’est magnifique, le déco en herbe grasse est ouvert sur une immense plaine, avec des collinettes recouvertes de caféiers, des lacs et quelques petites posada entourées de chevaux et de vaches. Vraiment super beau.

A l’attéro, un tout petit village constitué de fermes, avec bien sur un terrain de foot pour poser. J’ai trouvé l’endroit de ma retraite, vraiment super beau. Voilà la photo.

petit village au milieu de caféiers, qui est attéro officiel de pocos de caldas.

petit village au milieu de caféiers, qui est attéro officiel de pocos de caldas.

Le retour a été un peu compliqué, pas de bus pas beaucoup de voitures pour le stop qui n’est en plus pas le plus simple au Brésil.

On a réussi à rentrer à deux avec les voiles dans une vieille coccinelle.

Aujourd’hui ça sent un peu le même plan. Il y a déjà du vent relativement fort, et une bonne couverture nuageuse, on va monter au déco dans un moment mais avec peu de conviction, si ça peut faire un peu de soaring ce sera top.

A plus pour des prochaines news.

Jean ba.

Brésil me revoilà, PWC Poços de Caldas !!!

Mercredi 31 mars 2010 - Publié dans Coupe du monde, PWC Brésil 2010

Coucou tout le monde,

Ça y est je suis au Brésil, cette fois j’ai trouvé le voyage éprouvant et long. Je dois me faire vieux…

A mon arrivée à Sao Paulo, j’ai passé une nuit dans un petit hôtel du centre ville avant de prendre le bus au matin pour venir jusqu’à Poços de Caldas.

C’est toujours bizarre d’arriver dans une ville aussi grosse que Sao Paulo, 14 millions d’habitants et des immeubles à perte de vue on ne se croirait pas au Brésil. Loin de l’image que l’on peut s’en faire.

La trajet en bus a duré 4h, pendant lesquelles on a jamais l’impression d’être sorti de cette grande ville. Pendant 3h de route, il y a soit des villes soit des plantations d’hibiscus, a croire qu’ils le fument… d’ailleurs.

Et puis d’un seul coup on se retrouve en montagne, pas de la montagne comme chez nous mais plutôt de la collinette vosgienne, très arborée et très petite.

En arrivant à Poços j’ai découvert une toute petite ville super sympa, très calme, mais aussi très touristique. Et les prix vont avec… Il a été très difficile de trouver une chambre d’hôtel ils sont tous complets puisque le lundi de pâques est férié, ça tombe bien on est pas nombreux à devoir se loger.

La température est pas trop élevée et ça c’est top, je vais pouvoir faire bronzer mes pieds blancs tranquillement. Mon nez est déjà rouge je vous rassure.

Après avoir gouté à ces fameuses Caïpirinha hier soir, 2 ou 3 je ne me souviens plus et après avoir passé une petite nuit de sommeil, j’ai eu l’immense plaisir de retrouver au petit déj’ la papaye Brésilienne. C’est la meilleure du monde, enfin que j’ai goutée. C’est un grand plaisir de retrouver cette petite papaye Brésilienne au réveil.

1ere soirée

Le soleil a l’air de vouloir sortir, le temps jusqu’à maintenant était super couvert voir humide, je vais me faire un petit vol. J’ai encore ma bibiche, (voile argentée) pour le moment, ma Boom7 devrait arriver dans la journée avec Arnaud Secher qui l’a récupérée. Quand je suis parti de France elle n’était pas arrivée, le transporteur l’avait perdu. Les encul…

J’espère vous raconter mon vol ce soir.

A plus.

Jean ba.

4eme manche de la Coupe du Monde de Mun Gyeong…

Dimanche 29 novembre 2009 - Publié dans Coupe du monde, PWC Corée 2009

Salut tout le monde, Les conditions semblant meilleures le directeur d’épreuve lance une manche de 56kms. Avec un aller retour dans le nord avant de partir vent de cul dans le sud. Après le start que je fais bien, 80% des pilotes ne raccrochent pas le relief qui est juste après au nord. On se retrouve sous le vent dans des conditions trop limites pour y être en sécurité. J’arrive très haut et sort rapidement en m’accrochant à une ogive de thermique. Mais je le perds et redescends aussi vite avec la voile qui n’est pas toujours ouverte au dessus de moi. Il y a 2 voiles qui font secours, et finissent dans les arbres. Je décide d’aller poser c’est trop fort à mon gout. La manche est annulée un quart d’heure plus tard. mu2legendzen Les conditions sont super fortes, avec en permanence du vent de nord qui rafraichi la masse d’air en altitude et comme au sol il fait de plus en plus chaud on se fait défoncer. Je suis super content d’avoir la voile que j’ai, c’est une des plus saine et plus efficace. legend zen for sale Demain il doit faire beau, il va falloir faire une manche, puisqu’il y aura une discard en jeu et c’est à ce moment là que je vais pouvoir effacer ma première manche. Hier comme j’ai fait la manche en tête, j’obtiens ce que l’on appelle des leading bonus points ce qui me permet de me placer devant le dernier pilote qui boucle la manche. Voila, demain un autre jour. Coté alimentaire j’ai fait faire un petit papier avec marqué en Coréen « moins de piments svp ». On profite un peu plus des saveurs et on a un peu moins la bouche en feu. On a trouvé un supermarché avec du chocolat le soir je peux me consoler tout va bien. La vie est pas cher c’est top.

Mun Gyeong : 3eme manche

Samedi 28 novembre 2009 - Publié dans Coupe du monde, PWC Corée 2009

Hello, Aujourd’hui une manche de 42 bornes a été lancée. 2 balises contre un vent de travers et un long vol vers le goal. Au start je suis le mieux placé, au vent de la grappe (à 2 bornes au vent), plus haut qu’elle, malgré un gloglo de pilote qui m’est rentré dedans en vol. Quel gros con. Il me fonce dessus et me voit pas. Et en plus c’est un Français. Petite bite. Désolé je me lâche. dsc03573 Je me retrouve logiquement en tête au premier passage difficile, je temporise et attend les premiers histoire de pas tomber. Le vol continue de bien se passer, j’avance vite, mes cheminements et placements ne sont pas top et je perds un peu de temps sur Urban qui trouve une confluence et passe en deuxième la balise 2. Je traine un peu à la trouver mais me ressaisis dans un +8m/s qui me donne un bon plaf. Je passe la balise en 4eme position. De là, il faut partir vent de cul en direction du goal qui est à 25kms. La vitesse de vol devient d’un seul coup super rapide, mais ça ne monte plus trop pour moi. Je prends un petit thermique qui me décale doucement sur la plaine. dsc035682 J’ai un 12 de finesse pour rentrer au goal affiché au GPS, je néglige un peu le thermique et me part du coup puisque je ne peux plus avancer, le vent à forci et face au vent je recule. D’un coup je prends du -5 pendant 5 minutes, ce qui me contraint à avancer en soaring de relief en relief. Une grosse zone d’ombre me coupe le dernier thermique nécessaire pour finir au goal, je pose dans un petit champ à 3km5 du goal. Les boules. Le seul réconfort est que Urban qui est parti 500m plus haut que moi à la balise est posé à l’autre bout du même champ. Par contre ce qui énerve c’est de voir les 30 autres pilotes qui nous ont vu se faire plomber et qui rentrent doucement après avoir assuré. mu legend zen for sale Et là, j’ai vraiment les boules. Voler devant et apprendre à voler devant c’était mon objectif de cette compét’, puisque je ne sais pas faire. Donc le point positif, est que j’apprends. Et je pense avoir appris beaucoup aujourd’hui. Mais j’ai quand même les grosses boules !!! Ce soir Wasabi, Kimshi et autres saloperies coréennes pour me redonner le moral. cheap mu Legend zen A plus. Jean Ba. Pas réussi à insérer les photos je ne sais pas pourquoi ça a planté trois fois.

Reposé…

Dimanche 22 novembre 2009 - Publié dans Coupe du monde, PWC Corée 2009

Salut tout le monde, Hier matin après notre arrivée à l’aéroport, on a pris le bus pour arriver directement chez GIN. Oui oui c’est bien la firme, le gros bâtiment usine de la marque Gin Gliders, mon nouveau sponsor cette année. Je m’attendais pas à une telle usine, et celle là c’est la plus petite, juste un atelier pour confectionner les prototypes, des bureaux et des stocks de matériel. mu legend zen Monsieur Gin nous a accueilli à bras ouverts, d’une simplicité et d’une générosité hallucinante. On est logé dans l’appartement de l’usine. On a mangé avec lui hier midi et hier soir et il est vraiment super cool. Par contre coté culinaire c’est pas dans ce pays que je vais prendre du poids. C’est pour le moment des saveurs un peu étranges. Les gouts ne sont pas top j’adhère pas à 100%. Voila, je suis un peu déphasé avec le décalage horaire de 8h mais ça va revenir. Aujourd’hui on va sur le lieu de la compét’, et on prie pour que la météo s’améliore, pour le moment vent et froid. Cheap MU2 Legend Power Leveling Le soleil a fait son apparition aujourd’hui. A bientôt.