Blog R2 zalp'

Quand la météo s’y met.

Vendredi 4 septembre 2009 - Publié dans Coupe du monde, Finale PWC Italie 2009

Bonsoir tout le monde,

Nous sommes montés au déco malgré un vent de sud fort et des développements nuageux menaçant. C’est à 14H30 que l’organisation malgré un ciel de plus en plus menaçant nous a convoqué à un briefing pour une manche potentiel.

Très peu de pilotes étaient convaincus de la possibilité de faire celle-ci en sécurité.

Heureusement que le vent s’est renforcé au dernier moment rendant le décollage très limite, donc la manche a été annulée ! Donc pas de manche aujourd’hui. Le parapente est un sport de patience.

Je dois revenir sur les conditions d’annulation de la manche d’hier et expliquer ce qui s’est passé.

Hier donc nous étions à l’Acquila, petite ville située à 1h de route de Poggio Bustone, c’est cette ville qui a connu un gros tremblement de terre il y a quelques mois.

Arrivés au décollage les conditions s’annoncent très vite, difficiles, voir très fortes. La direction de courses décide de lancer tout de même une manche. Je trouvais les conditions très limites. Voyant les ouvreurs décoller et n’avoir aucunes difficultés j’ai pris aussi le départ.  Les conditions en vol se sont avérées fortes mais très saines. Je me suis rapidement bien placé. Une demi heure après le départ, la manche a été annulée et la direction de course nous a demandé d’aller poser au milieu des ruines du tremblement, dans un terrain dont nous avions les coordonnées.

Aucun pilote n’y est allé les conditions étant trop dangereuses dans cette zone.  Nous sommes nombreux à avoir protesté contre ce fonctionnement purement politique qui nous a mis en danger au nom de l’espoir qui est à redonner à un peuple meurtri par un séisme dramatique.

Il est important pour moi de vous signaler ce fait et vous démontrer que les pilotes de compétitions ne sont pas des fous furieux qui volent avec une prise de risque maximum. Nous sommes de pilotes semi-pro ou carrément pro pour certains. Nos heures de vols dans l’année dépassent les 300hs voir 400hs pour certains. Et nous ne tolérons pas des organisations qui ne nous respectent pas ! C’était juste une précision.

Demain la météo s’annonce très bonne. Nous allons donc disputer une manche. Il reste 8 manches possibles, la compétition ne fait que démarrer. Je suis toujours très motivé et toujours en forme.

A demain, Jean Ba.

8 réponses à “Quand la météo s’y met.”

  1. 6ril écrit :

    Bon début pour une 1ère manche.
    Bon courage pour la suite.

  2. djosse écrit :

    buena sera !

    bon je vois que t’es prudent… c’est bien !
    bons vols , bonnes pâtes et ………… des résultats !
    Bises de tata joss !

  3. Hubert et Marie-Pierre écrit :

    Toujours autant de plaisir à suvre tes journées de courses ,bons vols !

  4. fanny écrit :

    tu veux que j’appelle FO ou la CGT pour qu’ils forment les pilotes sur des cahiers des charges? lol
    non sans blagues c’est bien de garder un minimum les pieds sur terre pour des parapentistes.
    fidèle à toi même tu restes et c’est bien!!!!
    bon courage pour la suite!

  5. maman écrit :

    bon vol.. maman

  6. laurence écrit :

    Ciao,

    Toujours aussi grande gueule à ce que je vois !!! T’as raison !!!!
    BONNE MANCHE !!!
    On est avec toi.
    bises

  7. laurence écrit :

    Au fait, je t’écris du travail, mais chut !!!! ça reste entre nous bien sur !!!!!

  8. Job aile écrit :

    bravo pour ta deuxième manche…et dis a laurence
    Que la prochaine fois qu’elle te répond du boulot je la vire!bisous

Laisser un commentaire