Blog R2 zalp'

Millau Natural Games, Pré coupe du monde.

Mardi 1 juillet 2008 - Publié dans Compétition

Pas de wifi sur la dernière épreuve……. mais je suis de retour.

Salut tout le monde,

Me voici de retour des Natural Games, un événement sportif avec des concerts et différentes compétitions. Une compet de VTT de descente, un d’escalade, une de Kayak et une de parapente.

Coté parapente c’était un mélange de compétition B, de compétition A et de pré-coupe du monde. Je vous laisse imaginer la suite.

A manches ont étées courues. Une première de de 44 kms en temps mini. Un aller retour sur la longue arette devant le décollage puis une traversée d’un long plateau qui a posé beaucoup de pilotes. Je boucle la manche et fini même 5 eme. Plutôt content.

Le lendemain une manche un peu plus longue est lancée, avec des balises en plaine devant le déco qui nous font tourner autour du petit massif qu iest au nord de Millau. Seul un groupe d’une quinzaine de pilotes dont je fais partis, parvient à sortir de la couche de stabilité pour arriver un peu moins en retard au start que les autres. Les conditions etant difficiles en début de vol on était tous à la bourre. Puis pour la suite, des plafs super simpa, au dessus de Millau avec une vue imprenable sur son viaduc qui paraissait tout petit… Et la nous avons du aborder le plateau du Larzac qui nous a posé. Les brises nous paraissant ouest nous sommes remontés au vent afin de se faire pousser par la brise pour la fin devol, mais c’etait une mauvaise option il n’y avait pas de thermiques à l’ouest. Les poursuivants ne s’y sont pas trompés, ils ont foncés sur le plateau et ont posés un peu plus loin. Personne ne boucle la manche. C’est ce qu’on apelle une manche Jacques Martin. Je reste dans les 10 à la manche, me retrouve 12eme au classement général.

Le lendemain vent fort et pluie, pas de manches.

Samedi matin , une manche de 49kms est lancée en temps mini, alors que les conditions permettent une course au bout ??? Incompréhension mais on obeit. Aprés un attente de deux heures a unord du décollage afin que les leaders prennent le départ en vain, nous avons du attaquer et je pars donc avec Denis et Keiko ( pilote japonaise).

Le vol s’est bien passé jusqu’à Roquefort célèbre petit village ou le fromage de brebis est roi. Je fais donc un gros point bas, 30m sol prêt à poser puis me botte le cul, me bat jusqu’au bout dans un petit thermique qui devient progressivement plus gros et me permet de ressortir à 1700M. Magnifique vue tout de même.

Puis on se retrouve avec les pilotes qui m’ont rattrapés contrés par une brise d’ouest un peu forte. Heureusement les plafonds nous permettent de retrouver le vent mété de nord-est qui nous pousse un peu.

Pour ceux qui connaissent, on arrive à st Affrique une petite ville au sud ouest de Roquefort, et la on avance de moins en moins. Il reste 20kms pour ralier le but et j’aperçoit Denis qui lutte en plaine pour avancer. Je fais donc un dernier plein, force le petit col qui me sépare de la dernière plaine, en accelérant à fond avec ma voile ui c’est super bien comporté. Puis j’avance encore un peu face au vent avant de me faire poser à 13kms du but. Les autres pilotes ont choisi de contourner cette montagne et se posent en périphérie de la ville.

Je me retrouve 3eme au classement de la manche. Ce qui me permet normalement de remonter dans les premiers du classement général et d’obtenir ainsi le « ranking », le classement qui m’ouvrira les portes de la coupe du monde pour 2009. Lors de mon appel de l’organisation pour pointer sécurité j’apprend que la manche a été stopée en vol par le directeur d’épreuves. Comme c’est un temps mini, la manche se retrouve annulée. Hallucinant vu que plus aucun pilote n’est en vol. Une decision arbitraire digne d’un dictateur, sans raison et qui prouve une foie de plus l’amateurisme de certaines organisation.

Je reste donc à la 12eme place du classement général voyant des pilotes de niveau régional, accéder à la coupe du monde 2009. Ca s’apelle le sport de haut niveau. Aprés l’Espagne ou l’organisation nous a montrée son amateurisme puis Millau, je peux vous garantir que ça n’est pas façile de rester motivé.

Je vous le garanti, je le suis plus que jamais parce qu’en vol c’est que du bonheur. Je vais me battre avoir ce ranking pour 2009 et continuer à vous commenter tous les vols superbes que l’on fait en compet.

A trés bientôt. Jean Ba

Laisser un commentaire