Blog R2 zalp'

Espagne : Castejon de Sos

Lundi 16 juin 2008 - Publié dans Coupe du monde, PWC Espagne 2008

Coupe du monde d’espagne.

Bonjour à tous,


Après une épreuve Suisse passée sous la pluie et la neige à Grindelwald petite station de chalet en bois, sous le mythique sommet de l’EIGER, qui, vu du sol, est très impressionnant. Une épreuve Suisse qui a été validée in extremis par 2 manches de 33 et 44 kms. 2 manches qui m’ont rappelé le Haut Niveau auquel je suis confronté. Une demi-seconde d’hésitation dans le thermique ou au start, et vous vous retrouvez 50eme. Et vu que des fois je réfléchis trop……


Bref on oublie et on vient chercher le soleil en Espagne.


L’année dernière nous avons pu voler sur une épreuve Espagnole à Ager, un petit village au sud des Pyrénées orientales. Cette année nous sommes à Castejon de Sos, petit village de montagne également situé au sud de Bagnère de Luchon, à 1h30 de la frontière française.


Au dessus de nous le Pic de l’Aneto, un des sommets phare de Pyrénées.


Je suis donc parti jeudi dernier de la maison avec mes affaires d’été, un petit duvet, le maillot de bain et de la crème solaire…. Après une première nuit passée dans la voiture, j’ai finalement loué un chalet avec d’autres pilotes dans le camping. Samedi l’ensemble des pilotes français est arrivé et après l’inscription nous montons au décollage pour un manche d’entraînement et de prise de repères. Les conditions sont bonnes, assez cycliques, avec des thermiques très forts et rendus turbulents par le vent de nord qui passe au dessus. Ce qui me permet de douter pendant le vol de mes récents réglages de voile : je me suis rendu compte avant de partir que le calage de ma voile avait beaucoup bougé et qu’il fallait rectifier ce calage pour retrouver des performances et de la sécurité en vol. Heureusement que les copains au sol m’ont tous dit que c’était démoniaque.


Bref du vol qui fait du bien et qui motive énormément pour la suite.


Les paysages en vol sont super beaux, des collines en direction du Sud qui s’atténuent pour ouvrir sur la plaine et au nord des montagnes enneigées comme à la maison ( en plus petit quand même, c’est les Pyrénées…).


Malheureusement depuis dimanche matin c’est le vent et la pluie qui gèrent la compet , alors on attend.


Je vous tiens informé pour la suite. À bientôt. Restez prudents ( pas vrai Philippe!). Jean Ba

Laisser un commentaire